Dans la Haute Lesse, les entreprises sont choyées !

La Haute Lesse ? Ce sont quatre communes : Daverdisse, Libin, Tellin et Wellin. Avec IDELUX, elles se sont associées pour soutenir au mieux le dynamisme des entreprises sur leur territoire. Résultat : une belle complémentarité qui va des hautes technologies à la filière bois et aux entreprises locales. Toutes contribuent à la vitalité de leur région. Tour d’horizon d’initiatives récentes.

vers une pluricommunalité

Les communes de la Haute Lesse totalisent un peu plus de 12 000 habitants répartis sur environ 320 km2. Trois d’entre elles jouxtent le Namurois. Si la Lesse est toujours proche, l’E411 n’est jamais loin. Ces deux axes contribuent à leur attrait touristique et économique.

En juin 2011, elles se sont associées pour 20 ans dans une démarche pluricommunale avec IDELUX pour répartir au mieux les investissements consentis pour accueillir les entreprises. Les études réalisées par IDELUX montrent en effet que la création d’un parc d’activités économiques a des retombées en termes d’emplois pour toute une région. Un exemple : sur le parc de Wellin, 20 % des travailleurs habitent la commune et 33 % viennent des communes voisines.

Ces dernières années, les initiatives se sont donc multipliées pour renforcer les capacités d’accueil conjointes de nouvelles activités.

 

tour d'horizon de ces communes

  • Libin accueille l’Euro Space Center depuis trente ans. Depuis 2009, celui-ci a été rejoint par de prestigieux voisins spécialisés dans l’activité spatiale et les hautes technologies. Dix des vingt hectares du nouveau parc Galaxia sont encore disponibles pour de nouveaux investissements. De beaux projets s’y profilent d’ailleurs. Pour sa part, IDELUX y accompagne aussi la construction de trois halls relais mitoyens de 250 m2 chacun. Ils seront disponibles dans la 2e moitié de 2022. Les locaux administratifs ont été pensés pour être attribués avec souplesse en fonction des besoins de leurs futurs occupants respectifs.

    254-idel-presentation-6EX-190207-C.A---final-010-V2

    Juste de l’autre côté de la N40, plusieurs entreprises, essentiellement actives dans la construction, sont implantées sur le parc d’activités économiques « Les Cerisiers ». À côté, les familiers de l’E411 visualiseront aisément les 3,5 ha longtemps restés vides. Ils jouissent actuellement d’un regain d’intérêt qui devrait se concrétiser sous peu. Comme toujours, les premiers arrivés seront les premiers servis.

  • Wellin dispose d'un parc d'activités de 6,32 ha et d'un hall relais entièrement occupés par 15 entreprises (86 emplois). Son extension sur 12 nouveaux hectares – dont 10 viabilisés pour accueillir de l’activité – permettra à l’horizon de 2 ou 3 ans d’accueillir de nombreuses PME. Les nouveaux aménagements s’inscrivent pleinement dans les exigences du développement durable (maillage interne de voies lentes reliées aux villages de Wellin et de Halma ; biodiversité ; espace convivial ; bornes de recharge pour véhicules électriques, …).

wellin_parc_dactivite_economique_-_vue_aerienne_150615 - 72Dpi

  • À peine plus loin, Tellin vient d’inaugurer un parc d’activités économiques de 9 ha dont les travaux ont été lancés en octobre 2020. Originalité de ce nouvel investissement, il est aménagé sur un terrain en pente et a été agréé comme site récepteur de terres, histoire d’apporter une réponse concrète aux entreprises qui ne savent souvent pas quoi faire des terres excavées lors de leurs chantiers de construction. Rien qu’en province de Luxembourg, 450 000 m3 de ces terres sont concernés chaque année. Pour les gérer dans les règles, IDELUX a conclu un partenariat avec Tradecowall, expert avéré en la matière.

    IMG_20210923_134019

    Premier site opérationnel, le parc de Tellin est d’ores et déjà en mesure d’accueillir 76 900 m3 de terres excédentaires (terres de déblais, de productions végétales, matériaux pierreux à l’état naturel). Suite à l’apport de ces terres, le parc devrait pouvoir accueillir de l’activité d’ici 2 ans. Autre particularité de Tellin, son parc est dédié au secteur bois. Aucune voirie interne n’y étant prévue, ce seront a priori 2 à 3 grandes implantations qui pourront y prendre place sur des parcelles de 2 à 4 ha. Une première entreprise active dans l’économie circulaire est déjà intéressée. Pour l’heure, les abords ont été aménagés et sécurisés, et la Commune a la volonté d’aboutir à la construction d’une seconde bretelle d’accès à l’autoroute.

  • Si la Commune de Daverdisse ne dispose pas stricto sensu d’un parc d’activités économiques, elle soutient pleinement les communes voisines dans le cadre du partenariat pluricommunal, bien consciente des retombées positives du maillage existant pour sa population.

 

envie de vous développer dans la région ? besoin de vous agrandir ?

Prenez contact avec notre conseiller entreprises, Julien TYCHON, qui vous aidera dans votre projet d'implantation.

 

Comment investir en Luxembourg belge ?