A propos du secteur Bois en province de Luxembourg... et ailleurs

La forêt représente une ressource incontournable pour notre belle province : la moitié de la surface forestière wallonne se trouve en province de Luxembourg. La filière n’est pourtant pas complète, et une partie de la valeur ajoutée potentielle nous échappe ; certaines grumes de feuillus partent carrément vers l’Asie. Petit point de situation !

Le Bois, Un secteur sous pression

2020 sera une année clé à divers égards. L’hiver qui s’achève… mais qui n’a pas vraiment commencé… savez-vous que le mois de janvier 2020 est le plus chaud jamais connu par la planète depuis qu’on mesure les températures ? Cet hiver qui s’achève, donc, laisse présager un printemps très clément. C’est certainement une bonne nouvelle pour les scolytes qui infestent les peuplements de résineux (les larves de cet insecte se nourrissent de l’arbre, juste sous l’écorce, en principe une fois par an) ; si les températures sont suffisamment élevées, on pourrait compter trois envols successifs sur la saison, ce qui multipliera les dégâts.

En principe les propriétaires qui identifient des arbres touchés par les scolytes doivent les faire abattre et les sortir du bois. Mais il y en a déjà partout, les forestiers ont du mal à suivre, et la situation est assez comparable dans les autres pays d’Europe (France, Allemagne, Italie, Autriche…). Avec cette offre surabondante, les prix sont en chute libre. Les propriétaires de bois sur pieds (en Région Wallonne, la moitié des propriétaires sont publics, l’autre privés) se voient proposer des prix 3 fois inférieurs à ce qu’on observait avant la crise. Une misère… si on ajoute à cela la PPA (peste porcine africaine) qui interdit l’accès aux forêts, on multiplie les problèmes : les communes voient leurs revenus baisser drastiquement (une aide de la Région Wallonne est mise en place pour soulager la trésorerie, mais que faire à plus long terme ?) et certains exploitants forestiers ont acheté (et payé !) un stock de bois sur pieds auquel ils ne peuvent accéder.

Le changement climatique (dites « dérèglement climatique » pour Jean-Marc Nollet) pose aussi des questions à plus long terme : que planter comme essences pour résister aux températures annoncées ? Personne n’a encore vraiment les réponses, mais la question est posée… sans langue de bois.

Le bois, un secteur-clÉ en luxembourg belge

La filière bois en Luxembourg belge, c'est environ 700 entreprises et professionnels (3 500 emplois salariés et indépendants) dont des entreprises de renom : les scieries Fruytier (Marche-en-Famenne), IBV & CIE (Vielsalm) et Pauls (Gouvy) ; l'usine de pâte à papier Burgo Ardennes (Virton) ; l'usine de MDF et de parquet mélaminé Spanolux (Vielsalm), Scidus-Groupe Mobic (Etalle) et les Paletteries François (Virton).

Bien que toute la filière y soit représentée, c'est le secteur de la transformation primaire du bois (exploitants forestiers, scieurs, usines de pâte à papier et de panneaux, bois énergie) qui est le plus développé, mais nous recherchons également de nouveaux investissements d'acteurs dans la 2ème et la 3ème transformation.

Les opportunités d'investissements dans le Luxembourg belge sont nombreuses, notamment avec le Pôle Ardenne Bois, un parc d'activités bimodal rail-route de 100 ha.

 

Nos équipes sont à votre disposition pour vous conseiller, vous épauler, vous soutenir dans toute démarche que vous voudriez entreprendre ! 

 

Nouveau call-to-action