Hotton inaugure son nouveau parc d'activités économiques

Ce 13 juillet, IDELUX et la Commune de Hotton inaugurent un tout nouveau parc d'activités économiques à Bourdon. 13 nouveaux hectares vont permettre d'accueillir environ 25 entreprises et répondre ainsi à la demande économique dans la région de Hotton.

Développer le tissu économique local

Face à la pénurie de terrains dans le nord de la province, il devenait de plus en plus important de créer de l’espace destiné aux PME et aux TPE et de rencontrer notamment les besoins des entreprises hottonaises.

Idéalement situé à proximité de Marche-en-Famenne et des nationales en direction de Liège, de Namur et du sud de la province, le parc d’activités de Bourdon répond à une réelle demande. Preuve en est la vingtaine d’entreprises qui ont déjà marqué un intérêt. 4 d’entre elles sont déjà en train de travailler sur leur projet pour entamer la procédure d’acquisition de terrains (plan financier, plan architectural, …). Celles-ci sont actives notamment dans le domaine de la construction (isolation des bâtiments, toiture, terrassement, construction d’habitation individuelle) ainsi que dans l’agroalimentaire. Ces premières marques d’intérêt représentent un potentiel de plus de 70 emplois !

_DSC7597

 

Un parc d’activités économiques attentif au développement durable et à la biodiversité

Les parcs d’activités doivent aujourd’hui devenir des espaces de vie intégrés en adéquation avec les enjeux environnementaux et urbanistiques.

À Bourdon, l’attention s’est notamment portée sur la mobilité douce, en améliorant la circulation piétonne avec la mise en place de chemins piétons reliant la voirie nationale, le RAVeL et la cité des Longues Aires. De plus, de nouveaux arrêts de bus ont été mis en place.

De même, l’intégration paysagère et la préservation de la biodiversité ont particulièrement été soignées au sein de ce projet. En effet, les aménagements ont été définis en concertation avec le DNF et conformément aux options du Plan communal d’aménagement et à l’évaluation des incidences environnementales.

Plus de 2 hectares sont destinés au maintien, à la protection, à la régénération du milieu naturel et au renforcement de la structure écologique. Ces zones paysagères constituent une transition végétale nécessaire entre la zone d’activité économique, le RAVeL et la zone d’habitat.

Le parc est délimité par des zones arborées (entre 8 et 10 m) tandis que l’ensemble des voiries est bordé d’arbres haute-tige. Une berme centrale verdurisée est aménagée à l’entrée du parc. Le dispositif de plantations, composé d’essences locales, est conçu de manière à favoriser la biodiversité et contribue au maillage écologique.

S’ajoute à la zone arborée périphérique, une zone d’espaces verts herbagers qui offre un espace de respiration paysager entre le RAVeL et le parc d’activités.

Enfin, notons que le Schéma d’Orientation Local (SOL) donne des directives quant à l’urbanisation de la zone (implantation, composition architecturale et volumétrie, matériaux, gestion des abords, plantations autorisées, …) afin d’assurer la mise en place d’un parc qualitatif respectueux de son environnement.

D’autres d’éléments de développement durable ont également été intégrés tels que le respect de l’équilibre déblais-remblais, la réalisation d’un bassin d’orage/bassin pompier intégré esthétiquement dans l’environnement et l’installation d’un éclairage moins énergivore du type LED programmable.


13 hectares équipés pour l’accueil des entreprises

Pour répondre aux besoins des entreprises, la Commune de Hotton et IDELUX Développement signent en décembre 2008 une convention de promotion conjointe pour la mise en oeuvre du parc d’activité économique mixte de Bourdon. En 2017, un arrêté ministériel approuvant le plan communal d’aménagement de Bourdon et le périmètre de reconnaissance est adopté. Trois ans plus tard, après avoir mené à bien toutes les études techniques, obtenu les autorisations et subventions ad hoc, lancé les marchés publics, IDELUX Développement et la Commune lancent les travaux d’équipement du parc.

Aujourd’hui, les travaux d’équipement de la nouvelle zone, réalisés par l’entreprise MATHIEU, sont terminés. Ils ont porté sur la création de voiries et d’un bassin de gestion des eaux de ruissellement, la signalisation, les aménagements paysagers, l’équipement complet de parcelles (eau, électricité, égouttage, éclairage, piétonniers, fibres optiques, …) et la sécurisation des entrées et sorties sur la RN86.

Le coût des travaux s’élève à 2 348 662 € HTVA financés à 65 % par la Wallonie (crédits ordinaires - SPW-DGO6-DEPA). Les travaux de sécurisation relevant du domaine public régional sont financés par le SPW EER (DEPA) et les travaux d’aménagement des arrêts de bus par la SRWT (Société régionale wallonne du transport). ORES et l’AIEC (Association Intercommunale des Eaux du Condroz) prennent en charge la partie non subsidiée des infrastructures les concernant. Le solde des travaux est pris en charge par IDELUX Développement.

Vous aussi, vous souhaitez vous développer sur un parc d'activités dans le Luxembourg belge ?

 

Comment investir en Luxembourg belge ?